L’idée socialiste relève, à la fois, d’une révolte contre les injustices et du combat pour une vie meilleure.   PS
Les 5 dernières nouvelles



CENTRE DE RÉTENTION ADMINISTRATIF DE PESSAC

UN INCROYABLE DÉNI DE DÉMOCRATIE

Au détour du débat sur le Rapport d’Orientations Budgétaires dans le cadre du Conseil Municipal du 8 février dernier, le groupe Réinventons Pessac Ensemble a demandé au Maire des clarifications sur le projet de construction d’un Centre de Rétention Administrative à proximité de la sortie 13, sur un terrain de 19 000 m², pouvant accueillir près de 140 personnes, une annexe du tribunal judiciaire et un parking de plus de 100 places sur plus de 7 000 m²,  selon les informations que nous avons pu recueillir.

Faisant l’objet de rumeurs, la transmission par des citoyens pessacais de documents relatifs à un appel d’offre relatif au projet nous semblait justifier que des explications soient demandées au Maire.

Quelle ne fût pas notre surprise en apprenant que le Maire était informé de longue date et qu’il cautionnait le projet arguant que « toutes les garanties lui avaient été données par l’Etat, aucune interaction avec le voisinage, pas de bruit, pas de rassemblement, pas de sirène ».

Un projet dont il discutait déjà avant les élections municipales de mars 2020 avec l’ancien Président de la Métropole, M. Bobet, et donc connu de longue date. Cynisme politique, direz-vous ?

« Pas inquiet », le Maire s’est engagé à donner information de ce projet une fois les prochaines élections passées, indiquant qu’il n’était pas encore adopté. Une affirmation qui interroge fortement au regard des appels d'offres déjà lancés pour la construction et le fonctionnement du bâtiment.

Face à ces arguments, nous nous sommes insurgés contre cette volonté de cacher à la population un projet d'une telle nature. Comment expliquer que la majorité municipale, si prompte à communiquer sur ces moindres faits et gestes, ait été si longtemps silencieuse sur un projet, certes de compétence étatique, mais dont les répercussions seront clairement pessacaises ? Quelle confiance accorder après une si longue et curieuse période de silence ? Quelles démarches concrètes ont été effectuées quant à la recherche d'alternatives sur la localisation ?

Il appartient maintenant aux citoyens de demander des comptes quant à ce projet. Nous sommes à leur service pour accompagner leur démarche et que toute la lumière soit faite sur ce dossier. Nous exprimons à ce stade notre plus vive opposition quant à un projet contestable sur le fond et surtout incohérent au regard de sa localisation à proximité immédiate d’un vaste secteur d’habitation, à 600 mètres d’une école. Une localisation qui interroge d’autant plus quand on la compare à celles des centres de rétention déjà existants (Lyon, Nice, Nîmes, Perpignan ou encore Marseille) qui ne jouxtent pas des secteurs d’habitat.

Les Elus-es de Réinventons Pessac

Sébastien Saint-Pasteur – Jean-Paul Messé – Sylvie Bridier  - Philippe Cernier  – Alhadji Bouba Nouhou - Anne-Marie Tournepiche  - Élodie Cazaux


< Lire en pleine page > < Vidéo >

Suivez notre actualité sur Facebook sur les pages réinventons Pessac et Les jeunes réinventent Pessac !


< Lire en pleine page > < Vidéo >

Suivez notre actualité sur Facebook sur les pages réinventons Pessac et Les jeunes réinventent Pessac !


< Lire en pleine page > < Vidéo >

Suivez notre actualité sur Facebook sur les pages réinventons Pessac et Les jeunes réinventent Pessac !